Adoptez un habitat
« Retour à la recherche

Les sites à protéger

Protection d’une propriété de 8,8 ha sur la barre de sable du barachois de Malbaie

image 1
image 850_barachois_cp_7056_credit_pleinciel_web.jpgimage 851_hubertpelletier2005-06-063_web.jpgimage 852_qc20081215_021cnc_web.jpgimage 853_qc20081215_022cnc_web.jpg
Le Barachois de Malbaie est un vaste complexe de terres humides comprenant une gamme étendue d’habitats riches, diversifiés et de grande qualité. Ce site est d’un extrême intérêt écologique et faunique. Écosystème de prédilection pour la faune aviaire qui y trouvera partout des agencements végétaux propices à la nidification, à l’élevage et à l’alimentation. Ce barachois s’avère sans contredit l’une des plus importantes haltes migratoires de la péninsule gaspésienne.

Trois grands facteurs sont responsables de la dégradation du barachois : développement du réseau routier et ferroviaire (remblayage dans les marécages boisés), conversion des habitats en terres agricoles et contamination bactérienne par les eaux usées.

Diverses sources d’informations rapportent un total de 189 espèces d’oiseaux pour ce barachois.  Les plus fréquentes sont les canards noir, pilet et colvert, la sarcelle à ailes vertes, le fuligule à collier, les bernaches cravant et du Canada, les garrots à oeil d’or et d’Islande, l’eider à duvet ainsi que le harle huppé et le grand harle. On mentionne aussi 3 canards assez rarement observés en Gaspésie : canards souchet, chipeau et branchu. On trouve également des pluviers semipalmé, kildir, doré et argenté; la bécassine des marais, les grand et petit chevaliers,  le grand héron, le bihoreau gris, le butor d’Amérique, la marouette de Caroline et le râle jaune. On note aussi 11 espèces de goélands, mouettes et sternes, 8 espèces de rapaces et 86 espèces de passereaux. Les diverses pêches exploratoires réalisées ont permis de recenser 25 espèces de poissons, ce qui en fait le milieu humide côtier où l’on connaît actuellement la plus grande diversité ichtyologique. Les espèces de poissons comprennent l'omble de fontaine, truite arc-en-ciel, éperlan arc-en-ciel, saumon atlantique, poulamon atlantique, gaspareau, lotte et bar rayé, espèces d’épinoches, morue franche,  capelan et flétan atlantique et finalement l’anguille d'amérique.

Ce barachois abrite l’une des rares populations québécoises du bruant de Nelson et du râle jaune (susceptibles d’être désignés menacés ou vulnérables au Québec). On a relevé la visite d'autres espèces susceptibles d'être désignées menacées ou vulnérables (grèbe jougris, l’arlequin plongeur, pygargue à tête blanche, faucon pèlerin et du garrot d’Islande (ce dernier est en voie d’être ajouté à la liste).
Protection d'habitat
Acquérir une propriété de 9 ha située sur la barre de sable du barachois de Malbaie, en Gaspésie. Cette propriété abrite des habitats d’une grande importance pour la faune aviaire et l’ichtyofaune, notamment pour le bar rayé et le saumon atlantique.
Conservation de la nature - Québec (CNQ)
11 Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine
17000 $ 0 $ 17000 $

Adoptez ce site !

Avec une contribution de 1 000$ ou plus, vous pouvez adopter ce site et aider à la réalisation de ce projet. Le nom de votre organisation sera ajouté à la liste des donateurs dans cette page.

Contactez-nous ou composez le numéro sans frais 1 877 639-0742 pour nous faire part de vos intentions.

Si votre contribution est inférieure à 1 000$, votre don sera investi dans le fonds général Adoptez un habitat. La Fondation de la faune l'utilisera pour soutenir un des projets de protection de l'un des 150 sites prioritaires qui lui sera soumis. Faire un don
Design Web par Acolyte