Boutique faunique

Produits exclusifs de la Fondation de la faune

Timbres

Busard Saint-Martin de Jean-Charles Daumas (2015)

<i>Busard Saint-Martin</i> de Jean-Charles Daumas (2015)


L'artiste

Né à Québec en 1956, Jean-Charles Daumas dessine dès son enfance. Ses études en arts graphiques complétées, il s’intéresse de plus en plus à l’art animalier et tout spécialement aux oiseaux d’Amérique du Nord. L’artiste travaille à l’aide de croquis, de photos et des spécimens naturalisés et utilise la gouache ou l’acrylique comme médium.

Il a fait de nombreuses expositions en solo et en groupe à travers le Québec et aux États-Unis. Plusieurs de ses oeuvres ont remporté des mentions d’honneur. Il a à son actif trois timbres de conservation avec la Fondation de la faune du Québec et un autre avec le Nouveau-Brunswick. La Monnaie Royale canadienne a publié en 2014 deux pièces de monnaie arborant une bernache du Canada. Il a aussi à son actif plusieurs reproductions à tirage limité, cartes, calendriers et bien d’autres produits dérivés de ses oeuvres.

M. Daumas sera intronisé en avril 2015 à l'Institut des arts figuratifs, un organisme qui a pour mission de faire connaître et apprécier l'art figuratif par l'excellence du travail de ses membres. L'artiste vit maintenant dans la région de Montréal.

Le busard Saint-Martin



Le busard Saint-Martin est l’un de nos plus magnifiques rapaces. C’est en volant à basse altitude au-dessus des champs et des marais, sans trop se soucier des habitations ou de l’activité humaine, que le busard chasse. Il se nourrit principalement de petits rongeurs, de reptiles, d’amphibiens, de gros insectes et de petits oiseaux. Sa face est ornée de deux disques paraboliques entourés de filoplumes, ce qui lui donne un air de hibou. Comme c’est le cas pour les hiboux, les plumes faciales ainsi disposées indiquent que l’oiseau fait appel à son ouïe pour chasser. Fait intéressant, la niche écologique diurne du busard Saint-Martin est la même que la niche nocturne du hibou des marais. Ces deux espèces, qui ne partagent pourtant aucun lien de parenté, nichent au sol

La collection des timbres de conservation

Chaque année depuis 1988, la Fondation émet un timbre qui présente une espèce faunique du Québec à partir d’une œuvre originale d’un(e) artiste québécois(e). Rousseau est un partenaire de premier plan dans le développement de cette collection. Rousseau assure la production, la mise en marché et la vente de la collection, puis verse à la Fondation de la faune une redevance sur chaque timbre vendu.

Ces timbres de conservation sont des objets de collection et leur valeur peut augmenter d’année en année. Les collectionneurs de timbres de la Fondation de la faune se retrouvent aux quatre coins de la planète.

Détails sur le concours du choix de l'oeuvre.

Utilité légale
Le timbre doit être apposé sur le permis de pourvoirie annuellement en vertu du Règlement sur la teneur du permis de pourvoirie du Québec.

Éducation
La diffusion des timbres permet de renseigner le public sur diverses espèces fauniques du Québec et de le sensibiliser à l’importance de protéger et de mettre en valeur les habitats de la faune.

La diffusion du timbre permet aussi de valoriser et d’encourager l’expression artistique des peintres animaliers du Québec en tant que véhicule de diffusion de la richesse du patrimoine faunique québécois.
Détails
Pour commander les timbres :
Rousseau timbres et monnaies (au magasin La Baie d'Hudson)
585, rue Sainte-Catherine ouest, 5e étage
Montréal (Québec) H3B 3Y5
Téléphone : (514) 284-8686
Sans frais : 1 800 561-9977
www.rousseaucollections.com
Courriel : info@rousseaucollections.com
Design Web par Acolyte