À la une

BILAN DES ACTIVITÉS DE LA FONDATION DE LA FAUNE DU QUÉBEC DANS LES RÉGIONS DE L’ABITIBI-TÉMISCAMINGUE ET DU NORD-DU-QUÉBEC EN 2009

15 février 2010
En 2009, plusieurs organisations de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec ont bénéficié de l’aide de la Fondation de la faune dans la réalisation de leurs projets fauniques. Ainsi, au cours de la dernière année, la Fondation de la faune a soutenu sept projets dans ces deux régions, pour un montant total de 54 400 $. Cette aide financière a permis la réalisation de différents projets visant la conservation et la mise en valeur de la faune et de ses habitats.

Mentionnons que la moitié des projets en Abitibi-Témiscamingue ont porté sur l’omble de fontaine, entre autres pour l’aménagement de frayères et le rétablissement de la qualité de l’eau des habitats aquatiques. Également, des plans d’aménagement forêt-faune en forêt privée ont été réalisés par la Coopérative agroforestière Kinojévis-Abijévis. Ces plans visent entre autres à améliorer les connaissances des propriétaires et des conseillers forestiers et fauniques afin de faciliter la prise de décision et à déterminer les interventions en forêt qui tiennent compte des besoins de la faune et du maintien de la biodiversité.

Dans le Nord-du-Québec, la Fédération des pourvoiries du Québec a diffusé à ses membres, aux spécialistes et au grand public les résultats d’un vaste programme de recherche piloté par l’Université Laval pour mieux comprendre la dynamique des populations de caribou migrateur et leur utilisation du territoire.

Finalement, dans le cadre du programme Pêche en herbe, dix-huit projets ont permis d’initier 1 467 jeunes aux plaisirs et aux techniques de la pêche. À elle seule, l’Association chasse et pêche de Val-d’Or a initié 420 nouveaux adeptes lors d’activités de pêche, dont 350 à la pêche blanche.

Pour André Martin, président-directeur général de la Fondation de la faune, « il est important de souligner l’apport incroyable des organisations de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec, souvent dirigées par des bénévoles, dans la conservation et la mise en valeur des habitats fauniques. Rappelons que la faune constitue une grande richesse aux plans économique et social, dans ces régions comme partout au Québec. Ces organisations font partie d’un vaste et important réseau qui préserve cette richesse avec beaucoup d’énergie.»

La Fondation de la faune du Québec a pour mission de promouvoir la conservation et la mise en valeur de la faune et de ses habitats. C’est pourquoi elle soutient depuis 1997 plus de 1 000 organismes qui protègent cette richesse unique partout au Québec, créant ainsi un véritable mouvement faunique.

- 30 -

Source :
M. Benoît Mercille
Directeur des communications et des partenariats financiers
418 644-7926, poste 132
benoit.mercille@fondationdelafaune.qc.ca

Télécharger ce communiqué (141,82 Ko)
Design Web par Acolyte