À la une

LE RETOUR DE L’ÉPERLAN ARC-EN-CIEL DANS LA RIVIÈRE BOYER : LE RÉSULTAT D’INTERVENTIONS CONCERTÉES

14 juin 2010
La Fondation de la faune du Québec est heureuse de souligner le retour de l’éperlan arc-en-ciel dans la rivière Boyer. En effet, des adultes prêts à se reproduire ont été vus dans la rivière pour la première fois depuis 20 ans, signe évident de l’amélioration de la qualité de l’eau. Les efforts déployés par le Groupe d’intervention de la rivière Boyer (GIRB) et ses partenaires auront donc favorisé le retour de ce poisson désigné espèce vulnérable.

La Fondation de la faune est fière d’avoir participé à l’amélioration des conditions du bassin versant de la rivière Boyer en octroyant plus de 259 000 $ depuis 1991 à différents organismes pour la réalisation de 15 projets visant la restauration de cette rivière et de ses tributaires. Entre autres, le GIRB comptait parmi les organisations qui ont été soutenues de 2005 à 2010 par le programme Mise en valeur de la biodiversité des cours d’eau en milieu agricole, mené par la Fondation en collaboration avec l’Union des producteurs agricoles. Grâce à ce programme, le GIRB a entre autres restauré des bandes riveraines afin d’offrir de l’ombre aux poissons, et créer des seuils et des déflecteurs pour réduire l’apport de sédiments dans le cours d’eau et favoriser l’oxygénation de l’eau. De plus, les producteurs agricoles ont été sensibilisés et accompagnés dans leurs actions visant à maintenir un certain équilibre entre les activités agricoles et les habitats fauniques.

Comme le souligne le président-directeur général de la Fondation, M. André Martin, « il s’agit d’un exemple éloquent de l’importance du travail de restauration et de mise en valeur des habitats fauniques et de l’implication de nombreux intervenants du milieu qui travaillent en synergie. Voici des résultats encourageants pour toutes les organisations qui oeuvrent à l’amélioration des cours d’eau dans les bassins versants agricoles. »

La Fondation de la faune du Québec a pour mission de promouvoir la conservation et la mise en valeur de la faune et de ses habitats. C’est pourquoi elle soutient depuis 1987 plus de 1 000 organismes qui protègent cette richesse unique partout au Québec, créant ainsi un véritable mouvement faunique.

- 30 -

Source :
M. Benoît Mercille
Directeur des communications et des partenariats financiers
418 644-7926, poste 132
benoit.mercille@fondationdelafaune.qc.ca

Renseignements :
M. Claude Grondin
Directeur des initiatives fauniques
418 644-7926, poste 127
claude.grondin@fondationdelafaune.qc.ca

Télécharger ce communiqué (100,96 Ko)
Design Web par Acolyte