À la une

UNE JOURNÉE D’INITIATION À LA PÊCHE À LA ZEC JARO POUR LES NOUVEAUX ARRIVANTS

29 novembre 2010
La Fondation de la faune du Québec a remis une aide financière de 5 200 $ à Zecs Québec pour son projet d’initiation à la pêche de jeunes immigrants de 12 à 17 ans, d’une valeur de 7 450 $. Cette activité a eu lieu le 10 juillet dernier à la zec Jaro, à Saint-Théophile, en Beauce. Elle a permis aux participants de découvrir un loisir très populaire au Québec, tout en renforçant leur lien d’appartenance envers leur province d’accueil. Ce projet s’inscrit dans le cadre du Fonds Relève Encan faune et nature de la Fondation de la faune, qui a pour objectif d'appuyer les initiatives visant à stimuler les activités de relève en relation avec la faune et la nature, soit la pêche, la chasse, le piégeage et l’observation.

Mentionnons que les nouveaux arrivants ne connaissent pas les Zones d’exploitation contrôlée (ZEC), ni toutes les possibilités d’activités qu’elles offrent. De plus, ils ne savent souvent pas comment utiliser les ressources et les moyens pour pratiquer des activités de nature, comme la pêche. Par cette initiative, les participants ont pu découvrir des espaces naturels du Québec et vivre une expérience en nature entièrement organisée pour eux. Ainsi, une quarantaine de jeunes ont reçu tout l’équipement nécessaire pour l’activité. Accompagnés d’un parent et de quatre membres de Jeunesse nature de la zec Jaro, ils ont pu découvrir la pêche à gué sur les berges de la rivière Oliva, les méthodes d’éviscération du poisson ainsi que les lois et les règlements à respecter pour la bonne pratique de cette activité.

La Fondation de la faune tient à souligner le travail de Zecs Québec qui a mené à la réussite de cette journée d’initiation. Le principe d’accessibilité aux ressources pour tous les Québécois, y compris les nouveaux arrivants, demeure important pour Zecs Québec, c’est pourquoi les organisateurs souhaitent répéter l’activité l’an prochain.

Le saviez-vous?

Bien que la pêche soit pratiquée partout dans le monde, elle sert surtout de moyen de subsistance et de gagne-pain dans la plupart des pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud. La pêche sportive est généralement méconnue des nouveaux arrivants et représente un sport inusité pour la majorité des 26 000 immigrants présents dans la ville de Québec.

La Fondation de la faune du Québec a pour mission de promouvoir la conservation et la mise en valeur de la faune et de ses habitats. C’est pourquoi elle soutient depuis 1987 plus de 1 000 organismes qui protègent cette richesse unique partout au Québec, créant ainsi un véritable mouvement faunique.

— 30 —

Source :
M. Benoît Mercille
Directeur des communications et des partenariats financiers
418 644-7926, poste 132
benoit.mercille@fondationdelafaune.qc.ca

Renseignements :
Mme Geneviève Lacroix
Assistante Pêche en herbe, communication et événements
418 644-7926, poste 139
genevieve.lacroix@fondationdelafaune.qc.ca

Télécharger ce communiqué (95,73 Ko)
Design Web par Acolyte