À la une

UN GRAND TRAVAIL D’ÉQUIPE POUR LA REVITALISATION DU TRONÇON URBAIN DE LA RIVIÈRE DU NORD

6 décembre 2010
La Fondation de la faune du Québec, en collaboration avec Les Eaux Naya, a soutenu le projet de revitalisation du tronçon urbain de la rivière du Nord orchestré par l’Organisme de bassin versant de la rivière du Nord grâce au Fonds Naya pour les cours d’eau. Cette partie de la rivière, qui traverse le centre-ville de Saint-Jérôme, dans les Laurentides, nécessitait une restauration, afin de remettre les écosystèmes dégradés dans un état proche de leur état d'origine.

Rappelons que le Fonds Naya pour les cours d’eau vise principalement l’amélioration de la qualité de l’eau et des habitats aquatiques dans les zones urbaines. Les six projets retenus étaient soutenus pour trois années consécutives, soit de 2008 à 2010. Le montant de l’aide accordée pour l’ensemble du projet de la rivière du Nord s’élève à 41 500 $ sur un coût total de 73 300 $.

Ainsi, l’an dernier, les rives de la rivière du Nord et l’habitat du poisson ont été caractérisés et une corvée de nettoyage a été effectuée en collaboration avec l’École secondaire Frenette. Une pêche expérimentale, un SurVol Benthos (un programme de surveillance des cours d’eau par l’intégration de petits invertébrés sensibles aux changements de leur environnement) et un inventaire des végétaux ont aussi été effectués par les étudiants du Cégep de Saint-Jérôme.

Durant la période 2009-2010, un parc riverain a été créé au centre-ville. Les berges de ce parc et celles d’un autre parc ont été revégétalisées grâce aux arbres distribués lors de la campagne Opération Bleu-Vert, un programme du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs qui vise à lutter contre la prolifération des cyanobactéries. Près de 450 arbustes ont également été plantés sur ces rives. De plus, six abris à poissons ont été aménagés dans le tronçon urbain de la rivière, qui s’avérait un site intéressant pour la fraie des salmonidés et autres espèces sportives. À la suite de ces aménagements, 1 300 truites brunes ont été ensemencées. Enfin, une fête de la pêche a eu lieu en juin dernier, organisée par l’Association des pêcheurs sportifs du Québec et des panneaux de sensibilisation ont été réalisés, en partenariat avec la Ville de Saint-Jérôme, afin d’informer les visiteurs et les citoyens sur l’importance de la bande riveraine et sur l’habitat du poisson.

La Fondation de la faune du Québec remercie Les Eaux Naya, la Ville de Saint-Jérôme, l’École secondaire Frenette, le Cégep de Saint-Jérôme, Opération Bleu-Vert, le ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec, le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs du Québec, Abrinord, les Aménagements Écozones et l’Association des pêcheurs sportifs du Québec pour leur précieuse collaboration au projet.

Le saviez-vous?
Revitaliser les bandes riveraines d’un cours d’eau permet de recréer le milieu naturel d’origine. De simples actions, comme ne pas tondre la pelouse sur les berges, planter des arbres et arbustes ou limiter la circulation humaine à des endroits bien précis représentent beaucoup pour les fragiles écosystèmes que sont nos rivières et nos lacs.


La Fondation de la faune du Québec a pour mission de promouvoir la conservation et la mise en valeur de la faune et de ses habitats. C’est pourquoi elle soutient depuis 1987 plus de 1 000 organismes qui protègent cette richesse unique partout au Québec, créant ainsi un véritable mouvement faunique.

— 30 —

Source :
M. Benoît Mercille
Directeur des communications et des partenariats financiers
418 644-7926, poste 132
benoit.mercille@fondationdelafaune.qc.ca

Renseignements :
Mme Annabelle Avery
Coordonnatrice de projets
418 644-7926, poste 122
annabelle.avery@fondationdelafaune.qc.ca

Télécharger ce communiqué (105,19 Ko)
Design Web par Acolyte