À la une

UN SÉRIEUX COUP DE POUCE POUR LA BIODIVERSITÉ DU RUISSEAU MORIN

4 janvier 2011
La Fondation de la faune du Québec a appuyé financièrement le Groupe conseil agricole Piékouagan pour la réalisation de son projet de sauvegarde de la biodiversité du ruisseau Morin, dans le bassin versant de la rivière Ticouapé, au Lac-Saint-Jean. Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme quinquennal de mise en valeur de la biodiversité des cours d'eau en milieu agricole. Le volet 2009-2010 - le dernier - visait à assurer la coordination du projet, à réaliser des aménagements pour la faune et à faire connaître les réalisations aux producteurs. Comme pour les quatre premières années du projet, la Fondation a contribué pour l’équivalent de 30 % du coût du projet. Ainsi, un montant de 30 000 $ a été remis au Groupe pour la réalisation de la dernière année du projet, dont les coûts s’élevaient à 107 000 $.

Diverses actions ont été réalisées pour la sauvegarde de la biodiversité du ruisseau Morin : installation ou remplacement de nombreux ponceaux et avaloirs pour faciliter le passage du poisson, implantation de haies brise-vent et de bandes riveraines boisées, étude et suivi des aménagements sur l’habitat du castor, les dortoirs à chauve-souris, les endroits potentiels de reboisement et les sites d’érosion. De plus, un accès à l’eau pour les chasseurs de sauvagine a été créé et est maintenant visible grâce à des affiches.

Fort du succès de la stabilisation d’un talus en 2008 par des techniques de génie végétal, le Groupe conseil agricole Piékouagan a répété l’expérience dans un endroit plus visible pour servir d’exemple d’aménagement évolutif au fil du temps. Aussi, grâce aux démarches du Groupe et à la bonne volonté des agriculteurs, un projet de marais épurateur pour le traitement des eaux des laiteries et des rejets liquides des silos a été planifié.

Pour assurer le suivi de ces nombreuses actions, une présentation portant sur l’aménagement des berges en milieu agricole a été organisée. De plus, une cartographie des sites aménagés sur le ruisseau Morin a été réalisée et envoyée aux producteurs, afin de bien montrer les changements apportés.

Ce projet de longue haleine n’aurait pu être mené à terme sans le travail exceptionnel du Groupe conseil agricole Piékouagan et des étudiants du programme Techniques du milieu naturel du Cégep de Saint-Félicien, ainsi que grâce à la collaboration du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec et d’autres partenaires régionaux.

Le saviez-vous?
Le sous bassin du ruisseau Morin est occupé à 59 % par l’agriculture, et s’étend sur une superficie de 10 200 hectares dans le bassin versant de la rivière Ticouapé, un tributaire du lac Saint-Jean. L’activité agricole est surtout axée sur la production laitière.

La Fondation de la faune du Québec a pour mission de promouvoir la conservation et la mise en valeur de la faune et de ses habitats. C’est pourquoi elle soutient depuis 1987 plus de 1 000 organismes qui protègent cette richesse unique partout au Québec, créant ainsi un véritable mouvement faunique.

— 30 —

Source :
M. Benoît Mercille
Directeur des communications et des partenariats financiers
418 644-7926, poste 132
benoit.mercille@fondationdelafaune.qc.ca

Renseignements :
M. Claude Grondin
Directeur des initiatives fauniques
418 644-7926, poste 127
claude.grondin@fondationdelafaune.qc.ca

Télécharger ce communiqué (97,47 Ko)
Design Web par Acolyte