À la une

PROTECTION DU FAUCON PÈLERIN À LA FALAISE DE DIEPPE

4 juillet 2011
La Fondation de la faune du Québec est fière d’appuyer un projet de protection du faucon pèlerin mis en oeuvre par le Centre de conservation de la nature mont Saint-Hilaire.

Le projet « Suivi de reproduction du faucon pèlerin au mont Saint-Hilaire et caractérisation d’un nouveau site de reproduction », entamé depuis le mois de mai, s’échelonnera sur une période de deux ans. Il vise à mettre en place des moyens pour protéger le faucon pèlerin sur un site de nidification nouvellement découvert. La sensibilisation de la population aux espèces en péril, ainsi que le suivi de la reproduction des individus seront entre autres effectués.

Le faucon pèlerin a souffert dans les années passées de l’utilisation à outrance de pesticides et il est considéré comme étant une espèce menacée depuis 1970. Certaines réglementations ont permis à l’oiseau de proie de se rétablir, mais les effectifs demeurent encore restreints. Actuellement, les collisions avec les lignes à haute tension, les voitures ou les vitres d'édifices, le dérangement par l'escalade ou les randonneurs et la chasse illégale constituent les principales menaces identifiées.

Grâce aux 200 000 visiteurs qu’il reçoit annuellement, le Centre de conservation de la nature mont Saint-Hilaire constitue un lieu privilégié pour la sensibilisation de la population à la protection des espèces menacées.

Ce projet est financé en vertu du programme Faune en danger mis en place par la Fondation pour appuyer la protection des habitats et le transfert des connaissances au profit d’espèces menacées. Le projet est également rendu possible grâce à l’appui d’organismes comme Carrière Mont Saint-Hilaire, le Regroupement QuébecOiseaux et le Centre de réhabilitation des oiseaux blessés de la Montérégie (CROB).

La Fondation de la faune du Québec a pour mission de promouvoir la conservation et la mise en valeur de la faune et de ses habitats. C’est pourquoi elle soutient depuis 1987 plus de 1 000 organismes qui protègent cette richesse unique partout au Québec, créant ainsi un véritable mouvement faunique.

- 30 -

Source :
M. Benoît Mercille
Directeur des communications et des partenariats financiers
418 644-7926, poste 132
benoit.mercille@fondationdelafaune.qc.ca

Renseignements :
M. Pierre Breton
Ingénieur forestier et coordonnateur de projets
418 644-7926, poste 124
pierre.breton@fondationdelafaune.qc.ca

Télécharger ce communiqué (98,93 Ko)
Design Web par Acolyte