À la une

UN MEILLEUR HABITAT POUR LA REPRODUCTION DE LA OUANANICHE

4 octobre 2012
La Pourvoirie Cécaurel inc. réalise un projet d’aménagement de trois tributaires du réservoir Kiamika afin d’améliorer l’habitat de reproduction de la ouananiche, grâce au soutien financier du programme Amélioration de la qualité des habitats aquatiques (AQHA), volet principal et entretien, de la Fondation de la faune du Québec.

Peu fréquente dans les Hautes-Laurentides, la ouananiche se retrouve dans le réservoir Kiamika depuis le milieu des années 1970. Elle est maintenant acclimatée à son milieu et semble se maintenir et se reproduire. Ce poisson recherché par les pêcheurs sportifs constitue la principale espèce exploitée dans le réservoir. Mentionnons que la ouananiche et le saumon atlantique sont la même espèce, à la seule différence que la ouananiche demeure en lac, alors que le saumon atlantique migre en mer pour une partie de son cycle vital.

Le projet vise donc à améliorer les habitats où se reproduit la ouananiche en aménageant trois tributaires du réservoir, soit les ruisseaux des Cormes, aux Bleuets et Castelneau. Ces cours d’eau sont utilisés pour la fraie de la ouananiche et constituent des sanctuaires de pêche, lieux où la pêche n’est pas permise. Ainsi, pour aider à la reproduction de ce saumon d’eau douce, ces ruisseaux seront nettoyés, du gravier sera ajouté aux sites où des nids ont été observés et les berges seront stabilisées à la suite du retrait d'une vieille traverse dans un site de fraie reconnu.

Le programme AQHA vise à améliorer la qualité et la productivité faunique des habitats des poissons et à soutenir la participation des organismes du milieu à l’amélioration des habitats de la faune aquatique. Pour la réalisation du projet, la Pourvoirie Cécaurel inc. peut aussi compter sur le soutien de l’Association des pourvoiries des Laurentides, le ministère des Ressources naturelles et de Faune du Québec, la Société de développement du réservoir Kiamika et la pourvoirie Le Gîte du Nounours.

La Fondation de la faune du Québec a pour mission de promouvoir la conservation et la mise en valeur de la faune et de ses habitats. C’est grâce à la contribution des 1 315 000 chasseurs, pêcheurs et trappeurs du Québec, des milliers de donateurs et de détenteurs de la carte Nature VISA Desjardins et des nombreuses entreprises privées que la Fondation soutient depuis 25 ans plus de 2 000 organismes partout au Québec, créant un véritable mouvement faunique.

- 30 -

Source :
Mme Geneviève Lacroix
Coordonnatrice de projets
418 644-7926, poste 139
genevieve.lacroix@fondationdelafaune.qc.ca

Renseignements :
Mme Annabelle Avery
Coordonnatrice de projets
418 644-7926, poste 122
annabelle.avery@fondationdelafaune.qc.ca

Télécharger ce communiqué (80,13 Ko)
Design Web par Acolyte