À la une

DES AVANCÉES EN MATIÈRE DE GESTION INTÉGRÉE DE LA FAUNE EN MILIEU FORESTIER

7 février 2013
Ce sont plus de 220 personnes qui ont participé, le 31 janvier dernier à Québec, au colloque La gestion intégrée des ressources : l’intégration des besoins de la faune dans la planification forestière. L’événement, organisé par l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec, était parrainé par le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP), le ministère des Ressources naturelles (MRN) et la Fondation de la faune du Québec. Il visait à permettre la diffusion des résultats des principales initiatives mises en œuvre dans le cadre du programme de Gestion intégrée des ressources pour l’aménagement durable de la faune en milieu forestier, financé par le MDDEFP et la Fondation.

Les principaux promoteurs de projets, soit les représentants des gestionnaires de zecs, des pourvoyeurs, des trappeurs, des pêcheurs de saumon, des réserves fauniques et de Nature Québec, ainsi que le MRN et le MDDEFP, ont présenté les résultats de leurs travaux respectifs. Qu’il s’agisse de mieux connaître les sites d’intérêt faunique d’un territoire, les besoins en matière d’habitat pour des espèces importantes comme l’orignal, le saumon ou la martre, ou encore de protéger les cours d’eau lors de l’entretien des chemins forestiers, les participants ont été à même de constater que de nombreux outils ont été développés, ou le seront bientôt, afin de mieux intégrer les besoins de la faune et de ses utilisateurs lors de la confection des Plans d’aménagement forestier intégré (PAFI).

Certaines présentations ont aussi abordé l’évaluation des impacts de la prise en considération de la faune sur la possibilité de récolte forestière et sur l’économie des régions. D’autres ont proposé des méthodes permettant de faciliter l’intégration des habitats fauniques dans l’approche d’aménagement écosystémique, lequel cherche à réduire les écarts entre la forêt aménagée et la forêt naturelle.

Les discussions de la plénière ont fait ressortir l’importance de poursuivre les travaux afin d’étoffer les connaissances de base en matière d’écologie et d’habitats fauniques et de favoriser une prise en compte plus soutenue des préoccupations des acteurs fauniques dans la planification forestière.

L’activité s’adressait principalement aux professionnels participant de près ou de loin à la production des PAFI. Elle a notamment permis de regrouper un nombre important d’ingénieurs forestiers et de biologistes qui œuvrent au sein des divers organismes concernés par la gestion intégrée des ressources. L’Association des biologistes du Québec a d’ailleurs collaboré à la promotion de l’événement. Rappelons que la gestion intégrée des ressources constitue la pierre d’assise du modèle de développement régionalisé mis en place à l’échelle du territoire québécois.

Les trois premières années du programme de Gestion intégrée des ressources pour l’aménagement durable de la faune en milieu forestier ont mené à la mise en œuvre d’une soixantaine de projets, en cours ou complétés, dont les résultats méritent une diffusion élargie, notamment dans le contexte de l’adoption des prochains PAFI, prévue pour avril 2013. Ce sont plus de 2 M $ qui ont été octroyés à ce jour pour la réalisation des projets. Soulignons que le programme est rendu possible grâce aux revenus générés par la hausse du prix des permis de chasse, de pêche et de piégeage entrée en vigueur le 1er avril 2009. Cette hausse a généré des revenus qui sont réinvestis dans le secteur faunique.

Les présentations faites dans le cadre du colloque sont disponibles sur le site de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec.


À propos
La Fondation de la faune du Québec a pour mission de promouvoir la conservation et la mise en valeur de la faune et de ses habitats. C’est grâce à la contribution de plus d’un million de chasseurs, de pêcheurs et de trappeurs du Québec, des milliers de donateurs et de détenteurs de la carte Nature VISA Desjardins et des nombreuses entreprises privées que la Fondation soutient depuis 25 ans plus de 2 000 organismes partout au Québec, créant un véritable mouvement faunique.

– 30 –

Source :
Mme Geneviève Roy
Directrice des communications et de la collecte de fonds
418 644-7926, poste 135
geneviève.roy@fondationdelafaune.qc.ca

Renseignements :
M. Pierre Breton
Coordonnateur de projets
418 644-7926, poste 124
pierre.breton@fondationdelafaune.qc.ca

Télécharger ce communiqué (91,89 Ko)
Design Web par Acolyte