À la une

LES BESOINS EN HABITAT DU LIÈVRE MIEUX INTÉGRÉS DANS LA PLANIFICATION FORESTIÈRE

30 octobre 2014
L’Agence forestière des Bois-Francs a évalué un outil qui a été développé afin de dresser un portrait des habitats du lièvre d’Amérique sur un territoire forestier donné. Cet outil permet d’inclure les besoins en habitat du lièvre lors de la planification des travaux en forêt. Ce projet a été réalisé grâce au soutien financier de la Fondation de la faune du Québec et son programme de Gestion intégrée des ressources pour l’aménagement durable de la faune en milieu forestier.

La gestion intégrée en milieu forestier permet la prise en compte de l’ensemble des ressources d’un territoire lors de l’exploitation des forêts, y compris de la faune et de ses besoins en habitats. Pour ce faire, il existe des modèles mathématiques appelés Indice de qualité d’habitat (IQH) qui permettent d’évaluer l’importance de différents éléments forestiers (type d’arbres, taille, etc.) pour une espèce faunique donnée. Un tel outil, développé par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, existe pour le lièvre d’Amérique. L’Agence souhaitait le valider afin de savoir s’il pouvait traduire adéquatement les besoins du lièvre dans les milieux typiques du Centre-du-Québec, un territoire composé de forêts feuillues et mélangées.

Après des inventaires en forêt et plusieurs analyses, l’Agence a conclu que le modèle présente des lacunes lors de la prédiction de l’utilisation des habitats par le lièvre dans les forêts du Centre-du-Québec. Par exemple, certains peuplements se sont avérés plus importants pour l’espèce dans la région que ce que proposait le modèle. Il était donc utile de valider le modèle pour qu’il puisse ensuite être adapté aux réalités régionales.

Par ailleurs, l’Agence a émis un autre constat : lorsque des boisés sont isolés par des terres agricoles, on remarque une diminution importante de la présence du lièvre. Les lièvres préfèrent donc utiliser les massifs forestiers qui sont connectés à d’autres massifs. Ces exigences en matière d’habitat pourront ainsi être intégrées dans la planification forestière afin de diminuer l’impact du morcèlement des forêts sur les populations de lièvre.

Le programme de Gestion intégrée des ressources pour l’aménagement durable de la faune en milieu forestier vise une meilleure intégration des besoins de la faune exploitée en milieu forestier, notamment dans le cadre des différents exercices de planification régionale. Pour la réalisation de ce projet, l’Agence forestières des Bois-Francs a aussi pu compter sur le soutien du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

À propos
La Fondation de la faune du Québec a pour mission de promouvoir la conservation et la mise en valeur de la faune et de ses habitats. C’est grâce à la contribution de plus d’un million de chasseurs, de pêcheurs et de trappeurs du Québec, des milliers de donateurs et de détenteurs de la carte Nature VISA Desjardins et des nombreuses entreprises privées que la Fondation soutient depuis 1987 plus de 2 000 organismes partout au Québec, créant un véritable mouvement faunique.
- 30 -

Source :
Mme Geneviève Lacroix
Coordonnatrice de projets
418 644-7926, poste 139
genevieve.lacroix@fondationdelafaune.qc.ca

Renseignements :
Mme Annabelle Avery
Coordonnatrice de projets
418 644-7926, poste 120
annabelle.avery@fondationdelafaune.qc.ca


Télécharger ce communiqué (113,82 Ko)
Design Web par Acolyte