À la une

DE NOUVEAUX PROJETS DÉDIÉS À LA FAUNE EN DANGER DU QUÉBEC

4 février 2016
La Fondation de la faune du Québec est heureuse d’annoncer les neuf projets qui recevront une aide financière du programme Faune en danger, pour un montant total de 157 000 $. Ces initiatives visent à protéger et à mettre en valeur les habitats de plus de dix espèces indigènes menacées ou vulnérables.

À titre d’exemple, l’Institut de développement durable des Premières nations (IDDPNQL) débutera un projet visant à identifier et à cartographier les lacs sans poissons propices à la reproduction du garrot d’Islande sur le territoire de la future réserve de biodiversité d’Akumunan, au nord-est de Baie-Comeau. La population de garrot d’Islande de l’Est du Canada, une espèce vulnérable, compte 6 800 individus. Ces canards de mer nichent dans la forêt boréale, entre autres, au nord de l’estuaire du Saint-Laurent. La principale menace qui pèse sur l’espèce est la perte et la dégradation de son habitat de nidification, notamment par la destruction des chicots et par l’ensemencement des lacs sans poissons. L’IDDPNQL souhaite sensibiliser les acteurs régionaux à l’importance écologique des lacs sans poissons pour le garrot d’Islande. En effet, la préférence du garrot pour ces lacs est due à la plus grande abondance d’invertébrés aquatiques (insectes et crustacés), la principale source alimentaire de ce canard. En collaboration avec les responsables de la communauté autochtone, des mesures pourront être mises en place afin d’interdire l’ensemencement de ces lacs.

« La Fondation est heureuse d’aider ces organismes qui contribuent significativement à la conservation de la biodiversité de leur région, et particulièrement à la protection des habitats fauniques des espèces menacées ou vulnérables, souligne André Martin, président-directeur général de la Fondation de la faune ». La Fondation invite toute personne intéressée par la biodiversité ou à la recherche d'outils pour la prendre en compte dans ses projets d’aménagement, de développement ou de conservation, à consulter le Répertoire sur la biodiversité et les espèces en danger. Ce répertoire est une initiative conjointe entre la Fondation et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Le programme Faune en danger bénéficie d’un partenariat avec l’organisme Projet Rescousse et la microbrasserie Dieu du Ciel ! qui ont mis en marché une bière de dégustation, la Rescousse, pour promouvoir la cause des espèces menacées. Ainsi, pour chaque bouteille vendue, un montant de onze cents est investi dans les projets soutenus par le programme. Près de 70 000 $ ont été recueillis depuis 2011.

À propos
La Fondation de la faune du Québec a pour mission de promouvoir la conservation et la mise en valeur de la faune et de ses habitats. C’est grâce à la contribution de plus d’un million de chasseurs, de pêcheurs et de trappeurs du Québec, de milliers de donateurs et de nombreuses entreprises privées que la Fondation soutient depuis 1987 plus de 2 000 organismes partout au Québec, créant un véritable mouvement faunique.

- 30 -

Source :
Mme Geneviève Lacroix
Coordonnatrice de projets
418 644-7926, poste 139
genevieve.lacroix@fondationdelafaune.qc.ca

Renseignements :
Mme Annabelle Avery
Coordonnatrice de projets
418 644-7926, poste 120
annabelle.avery@fondationdelafaune.qc.ca

Télécharger ce communiqué (139,05 Ko)
Design Web par Acolyte