À la une

LE RUISSEAU CACOUNA : L’HISTOIRE DU RETOUR TANT SOUHAITÉ DE LA TRUITE MOUCHETÉE !

3 novembre 2016
En 2010, le Groupe d'aide pour la recherche et l'aménagement de la faune (GARAF) et l’Opération PAJE (Partenariat Action Jeunesse en Environnement) ont entamé un projet de restauration du ruisseau Cacouna situé dans la zone urbaine de Drummondville. Ce projet, réalisé avec le soutien financier de la Fondation de la faune du Québec par l’intermédiaire du Fonds Naya pour les cours d’eau, de Canimex et de la Caisse Desjardins de Drummondville, donne aujourd’hui des résultats plus que satisfaisants !

L’Opération PAJE réunit des élèves et leurs enseignants qui entreprennent des initiatives pour l'amélioration et la protection de la qualité de l'environnement. Dans ce cas-ci, ce sont près de 3 000 élèves, 28 enseignants, 3 écoles secondaires, 30 écoles primaires et 8 techniciennes en travaux pratiques qui se sont donnés comme défi de favoriser le retour de l’omble de fontaine dans le ruisseau Cacouna. Toutes leurs actions ont été validées par les professionnels du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs de la Mauricie et du Centre du Québec et des chercheurs du GRIL (Groupe de recherche interuniversitaire en limnologie et environnement aquatique).

Quelques années plus tard, il peuvent être fiers du travail accompli : 600 mètres de rives stabilisées, 5 000 arbres et arbustes plantés dans la bande riveraine, une frayère aménagée, 1 000 truites ensemencées et 5 000 œufs implantés dans la frayère. Des inventaires fauniques ont permis d’augmenter les connaissances sur la biodiversité de ce cours d’eau urbain et de découvrir une espèce de poisson menacée, le dard des sables.

Une visite de suivi à l’automne 2015 a permis de constater que 90 % des aménagements de bande riveraine étaient en excellent état. Le cours d’eau profite maintenant d’un ombrage qui diminue la température de l’eau lors des périodes chaudes d’été.

Dernièrement, en 2016, des informations circulaient à propos de truites de taille respectable capturées par des pêcheurs. Pour s’en assurer, un inventaire des poissons a été réalisé. L’identification des spécimens capturés, réalisée par les élèves accompagnés des professeurs, a bel et bien confirmé la présence de l’omble de fontaine dans le ruisseau. En constatant les retombées positives des travaux sur le ruisseau Cacouna, le GARAF/Opération PAJE est motivé à entamer une deuxième phase de restauration de ce cours d’eau. Il est possible de suivre l’avancement des projets sur la page Facebook de Opération PAJE.

Cliquez pour visionner la vidéo d’aménagement d’une frayère de l’Opération PAGE.

À propos
La Fondation de la faune du Québec a pour mission de promouvoir la conservation et la mise en valeur de la faune et de ses habitats. C’est grâce à la contribution de plus d’un million de chasseurs, de pêcheurs et des trappeurs du Québec, de milliers de donateurs et de nombreuses entreprises privées que la Fondation soutient depuis 1987 plus de 2 000 organismes partout au Québec, créant un véritable mouvement faunique.

- 30 -

Source :
Mme Geneviève Lacroix
Coordonnatrice de projets   
Fondation de la faune du Québec
418 644-7926, poste 139
genevieve.lacroix@fondationdelafaune.qc.ca

Renseignements :
M. Pablo Desfossés
Enseignant - coordonnateur du GARAF/Opération PAJE
Commission scolaire des Chênes
819 478-6700, poste 6872
pablo.desfosses@csdeschenes.qc.ca

Télécharger ce communiqué (138,96 Ko)
Design Web par Acolyte