Le Fonds des municipalités pour la biodiversité est une initiative de la Société pour la nature et les parcs du Canada, section Québec (SNAP Québec), réalisée en collaboration avec la Fondation de la faune du Québec.

Le Fonds est un outil qui permet aux municipalités et aux villes de contribuer efficacement aux grands défis environnementaux par la réalisation de projets de protection et d’amélioration des milieux naturels sur leur territoire. Sur une base volontaire, chaque municipalité ou ville du Québec est invitée à contribuer au Fonds :

  • en versant un montant équivalent à 1 $ par ménage ou unité de taxation par année dans un fonds qui lui est réservé ;
  • en utilisant les sommes accumulées pour réaliser des projets de protection des milieux naturels en collaboration avec des partenaires du milieu.

Pour de l’information plus détaillée concernant le Fonds des municipalités pour la biodiversité et sa mécanique de réception des projets, nous vous invitons à visionner la capsule vidéo ou encore le document PowerPoint de la présentation intégrale du Fonds donnée le 16 septembre 2021 devant les 48 municipalités, villes et MRC adhérentes.

Un fonds à l’effet multiplicateur

Le Fonds des municipalités pour la biodiversité peut devenir un levier financier important auprès d’autres bailleurs de fonds :

  • La Fondation de la faune du Québec s’est engagée à contribuer, pour les années 2017 à 2022 inclusivement, au Fonds des municipalités pour la biodiversité pour un montant maximal de 100 000 $ par année afin d’apparier les sommes déposées par les municipalités.
  • Pour les années 2020 et 2021, la Fondation bonifiera la mise de fonds des municipalités de 100 % grâce à un partenariat majeur développé avec le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).
  • À moyen terme, l’objectif vise à bonifier la mise de fonds des municipalités/villes grâce à l’ajout de contributions privées ou publiques établies en fonction du nombre de ménages des municipalités/villes adhérentes.
  • La SNAP Québec et la Fondation de la faune poursuivent leurs efforts pour développer des partenariats avec des entreprises, des ministères ou des organismes intéressés à investir dans le développement du Fonds.

Types de projets admissibles

  • Planification des interventions à l’échelle d’un territoire (ex. : plan de conservation des milieux naturels, étude d’avant-projet de protection et de restauration).
  • Protection et mise en valeur de milieux naturels (ex. : acquisition de terrains d’intérêt écologique pour la conservation d’un habitat faunique d’intérêt, panneaux d’interprétation sur la faune).
  • Restauration de milieux dégradés (ex. : restauration de milieux humides, travaux de stabilisation des berges, plantation d’arbres à des fins de conservation d’un habitat faunique).
  • Conservation volontaire de milieux naturels particuliers (ex. : outils de sensibilisation et activités menant à la signature d’ententes de conservation avec des propriétaires privés).
  • Création de parcs régionaux ou d’aires protégées avec statut national de protection.
  • Création de corridors écologiques et connexion d’aires protégées existantes.
  • Aménagement d’un milieu naturel pour le rendre propice à l’habitat d’une espèce en situation précaire.

Pour plus d’informations, contactez Christine Bélanger, gestionnaire principale, programmes et développement à la Fondation de la faune du Québec au 418 644-7926, poste 123 ou à christine.belanger@fondationdelafaune.qc.ca.

Comment adhérer ?

  • Manifester d’abord son intérêt à la SNAP ou à la Fondation de la faune ;
  • Faire approuver une résolution par le conseil municipal ;
  • Sous le principe de premier arrivé premier servi une fois la résolution reçue, la Fondation acheminera à la municipalité/ville une entente relative à la création et à la gestion du fonds qui devra être signée par les parties.

* L’adhésion des municipalités/villes dépend des sommes disponibles pour l’appariement à l’intérieur d’une année financière. Une fois ces sommes totalement engagées, la Fondation ne pourra plus accepter de nouvelles municipalités/villes. Il sera alors possible, pour elles, d’adhérer l’année suivante.